visite guidée des parcs, jardins et paysages de Paris


bénéfices attendus des toits-terrasses végétalisés

  • isolation thermique (voir image de thermographie)
  • isolation phonique
  • isolation contre les UV…

du moins, au dernier étage !

effet rafraîchissant des toitures végétalisées

  •  biodiversité

V’ile Fertile : du maraîchage au Bois de Vincennes

Une association maraîchère participative loue à la ville de Paris un terrain de 600 m2 dans le bois de Vincennes. Graphiste, infirmier ou plombier, ils proposent leurs légumes en vente directe.

v'ile fertile à l'Ancien Jardin d'Agronomie Tropicale, Paris 12e arr.

Dans le cadre d’un appel à projet de la ville de Paris, l’association V’Ile Fertile s’est constituée en 2013 et a été dotée d’un terrain pendant au moins 3 ans pour créer une micro ferme bio-intensive valorisant les déchets organiques urbains.

La ferme a pour objectif de créer un cercle vertueux entre l’utilisation des déchets urbains (les invendus des marchés,  les déchets d’élagage,  le crottin des haras) et leur transformation en engrais organique, paillis (BRF) pour améliorer le sol et économiser l’eau et réalisation de couches chaudes pour hâter les cultures.

La ferme sera à la fois un lieu de production alimentaire et de pédagogie avec des ateliers pour les plus jeunes autour des questions autour de l’alimentation et de l’écologie.

plus sur > http://www.vilefertile.paris/

 


saine lecture : Où se cache la biodiversité en ville ? 90 clés pour comprendre la nature en ville

Auteurs : Philippe CLERGEAU & Nathalie MACHON
Editeur : QUAE
Date de parution : 28 août 2014
20,50€
saine lecture : Où se cache la biodiversité en ville ? 90 clés pour comprendre la nature en ville 12678_1-192x300
La nature est de plus en plus présente dans la ville, non seulement parce qu’on y plante de plus en plus d’arbres, d’arbustes et de fleurs, mais surtout parce que la gestion des espaces verts et des jardins devient plus écologique. De ce fait, des végétaux et animaux inhabituels profitent de ces lieux. À côté de nos espèces horticoles et domestiques, on peut ainsi observer des espèces sauvages. Certaines d’entre elles s’adaptent, d’autres pullulent, beaucoup nous surprennent…Même en ville, la nature nous rend des services, comme offrir des espaces de détente ou abaisser la température ambiante. L’enjeu d’améliorer la qualité de vie des citadins, de plus en plus nombreux dans le monde, compte parmi les multiples raisons d’imaginer une ville écologiquement durable.

La pollution gêne-t-elle les plantes ? Les abeilles de la cité sont-elles en meilleure santé ? Comment mesurer la biodiversité en ville ? Quelle est la ville la plus verte du monde ? Les réponses aux 90 questions de ce livre permettront de ne plus simplement considérer la nature en ville comme une présence de verdure mais de la comprendre en tant que milieu complexe, centre d’intérêt tant pour le naturaliste, le chercheur et le gestionnaire que pour le citadin, qui pourra contribuer aux sciences participatives.

Sommaire

Un refuge pour la biodiversité ?

1. La ville, un monde à part ?
2. Peut-on vraiment parler de biodiversité en ville ?
3. Vivre en ville, c’est vivre mieux ?
4. À quoi ressemble l’automne sous les lampadaires ?
5. La cité fait-elle peur aux prédateurs ?
6. Qui visite nos poubelles ?
7. Où se cache la biodiversité en ville ?
8. Qui a fui la ville ?
9. Les pollinisateurs trouvent-ils de quoi butiner ?
10. Les abeilles de la cité sont-elles en meilleure santé ?
11. Qui sont les nouveaux venus ?
12. La ville étouffe-t-elle le sol ?
13. Y a-t-il plus de rhumes des foins dans la cité ?
14. Pleut-il des pesticides sur la ville ?
15. Habiter en ville change-t-il les habitudes ?
16. Qui a droit de cité ?
17. Qui sont les indésirables ?

Des espaces verts dans la ville

18. Quelle est la ville la plus verte du monde ?
19. À quoi servent les jardins ?
20. Pourquoi planter des arbres en ville ?
21. Comment un arbre peut-il vivre dans un trottoir ?
22. Y a-t-il des OGM en ville ?
23. Les géraniums comptent-ils dans la biodiversité ?
24. Plantes d’ici ou d’ailleurs ?
25. Peut-on tout faire pousser dans un milieu artificiel ?
26. Les jardins sont-ils trop propres ?
27. Le potager participe-t-il à la biodiversité urbaine ?
28. Les plantes en ville sont-elles plus ou moins malades que les autres ?
29. Y a-t-il trop de sel en hiver ?
30. Peut-on cultiver des plantes sauvages ?

La course des plantes sauvages

31. Quelles sont les perce-bitume ?
32. Où vivent les sauvageonnes ?
33. Quelles sont les plus grandes baroudeuses ?
34. Y a-t-il moins de plantes en ville qu’à la campagne ?
35. Y a-t-il des plantes rares en ville ?
36. Quelles plantes préfèrent vivre en ville ?
37. Quelles sont les 10 plantes sauvages les plus fréquentes en ville ?
38. Quelles plantes poussent sur les toits ?
39. La pollution gêne-t-elle les plantes ?
40. Qui pollinise les fleurs des villes ?
41. Comment voyagent les graines des immigrantes ?
42. Les plantes citadines vivent-elles au même rythme que dans la nature ?
43. Les lichens ont-ils déserté les grandes villes ?
44. Pourquoi les vieux murs accueillent-ils les mousses ?
45. Peut-on manger les champignons des villes ?
46. Quelles plantes vivent dans le lit des rivières ?
47. La friche a-t-elle encore sa place en ville ?

Les animaux sauvages, de nouveaux résidents

48. Les villes sont-elles devenues un asile pour les oiseaux migrateurs ?
49. Qui vit en permanence dans nos cités ?
50. Qui a changé son menu pour vivre en ville ?
51. Qui préfère se marier à la campagne ?
52. Pourquoi de plus en plus de corneilles et de pies ?
53. La pollution gêne-t-elle les animaux ?
54. Qui s’installe en colonie dans la ville ?
55. Y a-t-il pour l’homme des risques de promiscuité avec la faune ?
56. Les chauves-souris sont-elles citadines ?
57. Peut-on vraiment croiser un crocodile dans les égouts ?
58. Les sangliers sont-ils les nouveaux vandales ?
59. Les renards font-ils leurs courses au centre-ville ?
60. Où se cachent les fourmilières ?
61. Y a-t-il trop de pigeons ?
62. Comment les mouettes sont-elles arrivées à Paris ?

Les envahisseurs

63. Les exotiques sont-ils des envahisseurs ?
64. Où se cachent les plantes exotiques ?
65. Les perroquets vont-ils détrôner les moineaux ?
66. Les écureuils roux ont-ils du souci à se faire ?
67. Le ragondin est-il dangereux ?
68. Y a-t-il des rats dans le métro ?
69. Les anciennes épidémies sont-elles de retour ?
70. Donner à manger aux oiseaux est-il un acte civique ?
71. Quels sont les nouveaux envahisseurs ?
72. Comment les ratons-laveurs s’installent-ils en ville ?
73. Comment une espèce peut-elle proliférer ?
74. Les invasives finissent-elles par s’intégrer aux populations locales ?
75. Est-il interdit de cultiver certaines plantes ?
76. Quelles sont les principales pestes végétales des cités ?
77. Y a-t-il plus de moustiques en ville ?
78. Y aura-t-il encore des palmiers à Nice en 2020 ?
79. Comment contenir les envahisseurs ?
80. Le changement climatique va-il modifier la biodiversité des villes ?

La ville de demain est-elle verte ?

81. La ville a-t-elle changé, ces dernières années ?
82. La ville grignote-t-elle trop la campagne ?
83. Les services écologiques, c’est quoi ?
84. Un urbanisme plus vert, pourquoi ?
85. Les paysagistes prennent-ils le virage de l’écologie urbaine ?
86. Qu’est-ce que des trames vertes et bleues ?
87. Comment intégrer des corridors écologiques en ville ?
88. Comment assurer la dispersion d’espèces dans la ville dense ?
89. Quel rôle peut jouer le citadin ?
90. Un nouvel urbanisme pour une ville durable ?

 


ENHERBEMENT DES ALLEES DU CIMETIERE DE MONTROUGE (92) SITUE SUR LE TERRITOIRE DU 14E ARR DE PARIS

En 1860, HAUSSMANN annexe une partie de l’ancien Montrouge pour en faire le 14e arr. de Paris. La nouvelle Ville de Montrouge est née, de l’autre côté du boulevard périphérique : réduite à une surface de 2 km², c’est, actuellement, l’une des villes les plus densément peuplées du territoire, très pauvre en espaces verts.

Le Service des espaces verts de la Ville de Montrouge (92) finit de réaliser cette année la mue sur 3 ans de son cimetière, resté sur le territoire du 14e arr. de Paris.

Sur 7 ha, il est en train de devenir littéralement son plus vaste espace vert extra muros.

Par secteurs successifs, le sol des allées est remué, on lui incorpore de l’argile, de la farine de plumes (engrais organique à libération lente) et on le mycorhize ; on sème de la Fétuque ovine ; an accepte qu’elle se dessèche plus ou moins en été : on ne l’arrosera pas.

enherbement des allées du Cimetière de Montrouge (image Paul-Robert TAKACS)

enherbement des allées du Cimetière de Montrouge (image Paul-Robert TAKACS)

Les travaux ont été faits en régie, pour un coût légèrement inférieur à 5 euros / m².

Après des années de phytosanitaire, des Guêpes fouisseuses s’y sont déjà installées !

Des panneaux de communication ont été installés dans le cimetière, expliquant la démarche.


TOP 10 DES VILLES LES PLUS VERTES DE FRANCE

lire : http://alternatives.blog.lemonde.fr/2014/02/19/le-top-10-des-villes-les-plus-vertes-de-france/

Paris n’y est pas :-(


12345...23

valdefontes |
cibie2 |
DBZ Collection |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Passionvtt77
| GÎTES ET CHAMBRES D'HÔTES A...
| Aux petites mains.