visite guidée des parcs, jardins et paysages de Paris


Archive de la catégorie

Liste des articles dans la catégorie 0A. ESPACES VERTS PARISIENS.

ENHERBEMENT DES ALLEES DU CIMETIERE DE MONTROUGE (92) SITUE SUR LE TERRITOIRE DU 14E ARR DE PARIS

En 1860, HAUSSMANN annexe une partie de l’ancien Montrouge pour en faire le 14e arr. de Paris. La nouvelle Ville de Montrouge est née, de l’autre côté du boulevard périphérique : réduite à une surface de 2 km², c’est, actuellement, l’une des villes les plus densément peuplées du territoire, très pauvre en espaces verts.

Le Service des espaces verts de la Ville de Montrouge (92) finit de réaliser cette année la mue sur 3 ans de son cimetière, resté sur le territoire du 14e arr. de Paris.

Sur 7 ha, il est en train de devenir littéralement son plus vaste espace vert extra muros.

Par secteurs successifs, le sol des allées est remué, on lui incorpore de l’argile, de la farine de plumes (engrais organique à libération lente) et on le mycorhize ; on sème de la Fétuque ovine ; an accepte qu’elle se dessèche plus ou moins en été : on ne l’arrosera pas.

enherbement des allées du Cimetière de Montrouge (image Paul-Robert TAKACS)

enherbement des allées du Cimetière de Montrouge (image Paul-Robert TAKACS)

Les travaux ont été faits en régie, pour un coût légèrement inférieur à 5 euros / m².

Après des années de phytosanitaire, des Guêpes fouisseuses s’y sont déjà installées !

Des panneaux de communication ont été installés dans le cimetière, expliquant la démarche.


CIMETIERE DE MONTMATRTRE : lancement d’une étude de renforcement et protection paysagère et patrimoniale

Le cimetière Montmartre, ouvert en 1825, est un des plus remarquables de Paris, par sa situation au flan de la Butte Montmartre et par le caractère exceptionnel de son patrimoine artistique, architectural et végétal.

 Son rôle, à la fois social, patrimonial, écologique et paysager et sa place au cœur de la ville dense en font un cimetière très sollicité. Ses espaces sont saturés. Les tombes et sépultures ont fortement évolué au fil du temps, amenant un risque de banalisation et d‘asphyxie du site au détriment de la qualité de ses paysages et de la valeur de son patrimoine.

Il est donc nécessaire de le protéger plus solidement et de mettre en œuvre un plan de gestion pour qu’il puisse continuer à remplir ses fonctions tout en gardant ses qualités. Véritable musée en plein air, sa protection permettra de disposer, comme pour le cimetière du Père-Lachaise, d’une base réglementaire (loi de protection de sites et des paysages de 1930) et d’un outil partagé de gestion du site.

Pour préparer un dossier de classement du cimetière, la DEVE, en charge de sa gestion, a confié à l’Apur en 2012 une étude avec pour objectifs :

  • de préciser les atouts environnementaux et patrimoniaux du cimetière ;
  • de dégager les points forts du site et les enjeux de son évolution ;
  • de fournir les éléments nécessaires à la rédaction du dossier de protection et du futur plan de gestion.

Le dossier d’étude décline, à partir de l’histoire du cimetière, des relevés et de l’analyse de ses composantes et de ses usages, des préconisations pour sa valorisation, le renforcement de son intégration dans la ville et l’accueil du public, une plus grande prise en considération de son histoire et de son rôle.

L’étude recommande particulièrement :

  • l’amorce d’un processus de dédensifiation des concessions au profit d’une amélioration des cheminements, d’une mise en valeur et de renfort de ses paysages et de son patrimoine architectural par une politique de réutilisation des monuments funéraires ;
  • la mise en œuvre d’un projet de rénovation des sols et des ouvrages d’art et de renforcement de la place du végétal qui contribue à la lisibilité de la composition du site et de ses ambiances, améliore la perméabilité des sols et la biodiversité ;
  • une considération plus grande pour le rôle du cimetière comme ilot de fraîcheur et lieu de repos et de promenade pour les habitants du quartier et l‘amélioration l’accueil du public, notamment par la création d’une nouvelle entrée permettant sa traversée.

Sommaire

  • Introduction
  • Synthèse, éléments pour un plan de gestion
  • Un cimetière urbain dans un site exceptionnel
  • Diagnostic environnemental, paysager et patrimonial du cimetière
  • Relation ville-cimetière, usages et gestion
  • Les entités paysagères du cimetière Montmartre
  • Annexes

rapport (décembre 2013) complet à découvrir sur : http://www.apur.org/etude/etude-renforcement-protection-paysagere-patrimoniale-cimetiere-montmartre


LE TOIT VÉGÉTALISÉ DU CENTRE COMMERCIAL BEAUGRENELLE : la plus vaste toiture végétalisée de Paris

Dans l’un des quartiers les plus urbanisés de Paris, la Ville de Paris souhaite faire du centre Beaugrenelle « une référence en matière de développement durable ».

LE TOIT VÉGÉTALISÉ DU CENTRE COMMERCIAL BEAUGRENELLE : la plus vaste toiture végétalisée de Paris dans 15e arr. 15e-nouveau-centre-commercial-beaugrenelle-300x191

La S.C.I. Beaugrenelle (Gecina, Apsys, foncière Euris et Paris Orléans) s’est donné pour objectif d’intégrer la biodiversité à la gestion immobilière : elle a donc recouvert son nouveau centre commercial Beaugrenelle de la plus grande toiture végétalisée de la capitale : ses 7.000 m² (soit l’équivalent d’un stade de football) ont été inaugurés le 4 avril 2013.

A 30 mètres au dessus du sol, 4.000 tonnes de substrat sur 40 cm d’épaisseur plus tard, une « prairie naturelle » a été plantée, faite de graminées, rmoises, campanules, digitales, euphorbes, sauges… et de plantes à bulbes ; il est entendu qu’une fauche annuelle sera pratiquée. A été mis en place un système d’arrosage, qui utilise des eaux pluviales récupérées. Un jardins partagé associatif y est projeté ; une dizaine de ruches ont été installées, ainsi que plusieurs nichoirs pour les oiseaux : merles, mésanges, verdiers, rouges-gorges, pigeons, moineaux : on vous attend !

Si, aujourd’hui, tous les nouveaux centres commerciaux sont soumis à la nouvelle réglementation environnementale, le nouveau centre Beaugrenelle est allé plus loin. Il sera en effet le seul à bénéficier d’une double certification, ce qui en fait une réalisation aussi innovante qu’exemplaire à l’échelle nationale et européenne : Beaugrenelle disposera de la certification française Haute Qualité Environnementale, ainsi que de la certification anglaise Building Research Establishment Environmental Assessment Method), certification particulièrement exigeante et contraignante, où il atteint le niveau Very Good !

« Dans son élaboration comme dans son fonctionnement à venir, Beaugrenelle répond d’ores et déjà positivement aux principaux critères de Qualité Environnementale du Bâtiment portant sur l’éco-construction, l’éco-gestion, le confort et la santé. Au fur et à mesure de son évolution, Beaugrenelle apportera des améliorations continues pour atteindre l’excellence environnementale selon la volonté et l’engagement de ses initiateurs » précise le Groupe Immobilier Gecina.

 


L’ÉCOLE DU BREUIL : nouvel espace vert public !

Désormais, 6 hectares du jardin de l’École Du Breuil sont en libre accès ! Un jardin en perpétuelle mutation, puisqu’il sert de terrain d’expérience aux 300 élèves qui apprennent ici les métiers de paysagistes, horticulteurs, bûcherons…

Le jardin anglais et l’étang

L’étang, refait il y a quelques années, est magnifiquement planté !

Le jardin de rocaille

En bordure du jardin anglais, à l’image d’un paysage alpin, le jardin de rocaille s’étale sur 800m2. Il comprend plus de 1000 espèces de vivaces, arbustes, conifères. Les rochers proviennent du chantier de l’autoroute A4 ! Un petit ruisseau serpente au milieu des plantations et alimente la mare du jardin anglais. Fraîcheur, odeur d’humus et clapotis d’eau invitent à faire une pause.

L'ÉCOLE DU BREUIL : nouvel espace vert public ! dans Bois de Vincennes (12e) img_7331-300x225

La roseraie

Sur une vaste esplanade de style années 30, se côtoient diverses variétés de rosiers, les pieds plantés de plantes vivaces. Sur la pelouse entre les pergolas, des modules végétalisés par les élèves donnent des idées d’aménagements de petits jardins et terrasses urbains.

Le bassin

La perspective principale de l’école se termine par un bassin façon années 30, où nagent des carpes. Autour du bassin, des bancs de pierre invitent au repos et à la méditation, peut-être un jour à l’ombre de six palmiers de Chine, récupérés lors des travaux de la Cité de l’Immigration.

Le fruticetum

Une grande pelouse mène au fruticetum : 800 arbustes en collection !

Les plantes saisonnières

Des plantations saisonnières modifient l’aspect du jardin au fil des saisons. 1.000 plantes sont en collection, sans compter des nouveautés : graines ou boutures rapportées par les professeurs et élèves de l’école, des jardiniers-voyageurs… La culture est testée par l’école et, tous les ans, 10 plantes sont élues pour faire partie du catalogue du Centre de Production de la Ville de Paris à Rungis, pour être multipliées et venir rafraîchir les plantations !

Á ne pas rater

A l’école Du Breuil, on recycle et récupère beaucoup ! Dans le jardin, de nombreux ornements sont en matériaux de récup et recyclage arti’

La bibliothèque spécialisée art des jardins et du paysage ! Près de 7.000 documents en accès libre, un fond historique consultable sur place, des revues de jardinage pour professionnels et grand public… La bibliothèque permet à tous, élèves et public, de se documenter et d’approfondir leurs connaissances – dans un cadre exceptionnel !

Juste en face de l’entrée du jardin, de l’autre côté de la route, l’Arboretum, avec ses 800 arbres. C’est là que les bûcherons apprennent leur métier et s’entraînent à grimper pour les travaux d’élagage et d’entretien des arbres.

Infos pratiques

Entrée du public : Route de la Pyramide, Bois de Vincennes – Paris 12e : en vis-à-vis de l’entrée de l’Arboretum

Accès : RER A ou Vélib’ : Joinville-le-Pont, puis 10 min de marche

Horaires : ouverture : 9h ; fermeture : 1er avril > 30 septembre : 19 h ; 1er octobre > 31 octobre : 18 h ; 1er novembre > fin février : 17 h ; 1er > 31 mars : 18 h


Un nouveau tronçon de la Petite-Ceinture a été ouvert au public dans le 15e arr.

Après la pose de caillebotis, la création de jardins paysagers, l’installation de passerelles et ascenseurs panoramiques… un nouveau tronçon de la Petite-Ceinture ferroviaire a déjà été ouvert au public en juillet dernier, en attendant la livraison de la totalité du parcours à la fin des travaux d’aménagement, en septembre 2013. Lors de l’inauguration, à l’occasion de la Fête des Jardins, il est prévu qu’un train vapeur, qui avait circulé sur la ligne en 1919, y roule à nouveau !

ACCES : plusieurs accès sont prévus, par escaliers, rampes ou ascenseurs, entre la Place Balard et la rue Olivier-de-Serre.

Petite Ceinture 15e arr (photo Paul-Robert TAKACS)

Petite Ceinture 15e arr (photo Paul-Robert TAKACS)

PLUS SUR : http://www.paris.fr/accueil/Portal.lut?page=search&page_id=1&cx=015152867896687340997%3Alx_rdp-dgo8&cof=FORID%3A11&ie=ISO-8859-1&q=petite+ceinture+15


12345...13

valdefontes |
cibie2 |
DBZ Collection |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Passionvtt77
| GÎTES ET CHAMBRES D'HÔTES A...
| Aux petites mains.