visite guidée des parcs, jardins et paysages de Paris


Archive de la catégorie

Liste des articles dans la catégorie 16e arr..

ADAPTATIONS DES PLANTES AUX MILIEUX HUMIDES DANS LES SERRES D’AUTEUIL

Les adaptations des plantes à un excès d’humidité sont très diversifiées, a fortiori dans les régions tropicales-équatoriales, où la saison des pluies posent certains problèmes :

  • - le Nymphaea vit les pieds dans l’eau mais ses fleurs restent aériennes
  • - certaines racines aériennes des Figuiers banyans des forêts équatoriales, en plus d’être respiratoires, viennent jusqu’au sol et deviennent des troncs supplémentaires, capables d’étayer ces grands arbres sur les sols meubles
  • - le palétuvier est doté de racines qui le supportent sur des échasses, au-dessus de la surface de l’eau
  • - les épiphytes de différentes forêts humides, vivent de l’humidité atmosphérique, d’une réserve d’eau qu’ils sont pour certains capables de constituer, voire des animaux qui s’y noient
coeur d'un Neoregelia faisant réserve d'eau, lieu de vie et de mort de larves de moustiques (image Roseline MANIERE)

coeur d'un Neoregelia faisant réserve d'eau, lieu de vie et de mort de larves de moustiques (image Roseline MANIERE)

  • - sans oublier les cas des Pothos, Philodendrons

JARDINS BOTANIQUES À PARIS

LE PLUS VÉNÉRABLE : LE JARDIN DES PLANTES

parissummer071189178280jardindesplantes2.jpg
Le plus vieux et définitivement scientifique, l’ensemble du Jardin des Plantes (5e), géré par l’État, recèle des collections remarquables.

À voir plus particulièrement :

- les Serres : rouvertes depuis ce mois de juin 2010
flickr2930287467image.jpg

- l’Ecole (Jardin) de Botanique : accès gratuit
pt51970.jpg

- le Jardin Alpin : gratuit en semaine (accès par l’Ecole de Botanique) ; 1 euro le WE (accès côté Choiseul)
p1100983.jpg

4 SITES POUR « LE » JARDIN BOTANIQUE DE LA VILLE DE PARIS

Depuis 1998, 4 des plus de 400 espaces verts gérés par la Ville (comprendre : la Mairie) de Paris sont devenus « le » Jardin Botanique :

du côté Bois de Boulogne (16e) :

- le Jardin des Serres d’Auteuil (côté Porte d’Auteuil)
img9007comprtop1.jpg

- les Jardins de Bagatelle
bagatelle13jpg.jpeg

du côté du Bois de Vincennes (12e) :

- le Parc Floral de Paris
parcfloralboisvincennesplusbellesphotosprintempsparis2574501.jpg

- l’Arboretum de l’Ecole Du Breuil ; l’Ecole n’est désormais accessible que lors des visites guidées, lors de manifestations telles que les Journées de l’Ecole (en mai) ou lors de la Fête des Jardins (septembre).
5.jpg

Ces sites sont labellisés  » jardins botaniques de France et des pays francophones « .


FRANçOIS-JOSEPH BÉLANGER (1744-1818) : LE FAISEUR DE BAGATELLE ET DE MÉREVILLE

François-Joseph BÉLANGER est un architecte et décorateur néo-classique né à Paris en 1744.

belangera2.jpg

Il commence sa carrière en imaginant des éphémères pour les Menus Plaisirs du Roi (1767).

Dix ans plus tard il achète la charge de premier architecte du comte d’Artois, frère du roi.

C’est pour ce dernier qu’il aménage le château de Bagatelle en 1777 :
sap01mh066523p.jpg

Aussi prompt à exécuter
Que hardi à concevoir
Il créa en 65 jours
Bagatelle et ses jardins.

Il travaillera aussi aux décors du château de Maisons-Laffitte.

Pendant la Révolution française, il séjourne à la prison Saint-Lazare. Il ne doit sa sauvegarde qu’à la chute de Robespierre.

En 1811 il reconstruit la coupole de la Halle aux blés, actuelle Bourse de commerce de Paris :
halleauxblsparis.jpg

En 1813, à la mort de Alexandre Théodore Brongniart, il se porte candidat à la reprise du chantier de la Bourse.

Il dessina plusieurs résidences pour l’aristocratie ou la finance parisienne (on lui doit ainsi le décor intérieur de l’hôtel Baudart de Saint-James, 12 place Vendôme) et exerça une influence notable sur la conception des jardins de son époque.

Il a également dessiné quelques meubles dont une luxueuse console en marbre bleu commandée par Louise-Jeanne de Durfort, duchesse de Mazarin, que l’on peut admirer à la Frick Collection de New York.

François-Joseph BÉLANGER s’est éteint à Paris, en 1818.

Il est enterré au Cimetière du Père-Lachaise, dans la 11e division, près de BRONGNIART (1ère ligne, W, 19) :
BÉLANGER près de BRONGNIART

L’inscription sur la stèle annonce :

Amant passionné de son art,
il en comprit tous les secrets,
unissant tous les talents au génie.
Il se montra supérieur à Kent
$dans les jardins de Melville (Méréville ?),
digne émule de Michel-Ange
dans la coupole de la Halles aux blés.


12

valdefontes |
cibie2 |
DBZ Collection |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Passionvtt77
| GÎTES ET CHAMBRES D'HÔTES A...
| Aux petites mains.