visite guidée des parcs, jardins et paysages de Paris


Archive de la catégorie

Liste des articles dans la catégorie II. PROTECTION DE LA NATURE.

LE PLAN BIODIVERSITE DE LA VILLE DE PARIS : conférence-projection de Paul-Robert TAKACS

La ville de Paris a lancé en mars 2010 son Plan Biodiversité en l’appuyant sur une démarche participative qui associe les citoyens et les professionnels à son élaboration.

Les citoyens étaient attendus sur 4 sites pilotes, très complémentaires dans les problématiques qui s’y logent, qu’ils nous ont aidés à ratisser :
- Père-Lachaise et environs (11e & 20e)
- Bercy – Charenton – bois de Vincennes (12e)
- secteur des berges de la Seine au bois de Boulogne (16e)
- les canaux dans le 19e

Les professionnels (architectes, paysagistes, urbanistes, entreprises…), réunis autour des thématiques qui les concernent, ont été réunis en plusieurs sessions d’ateliers de travail.

Quelques mois plus tard, leurs idées (une centaine) d’avenir sont maintenant rassemblées dans un Livre Blanc de la Biodiversité à Paris, paru en octobre 2010 :

livreblancbiodiversiteparis.jpg

La biodiversité a cessé d’être une question d’experts

Quelques exemples glanés (pas tous utopiques) :
- sauvegarder, aménager, voire fermer l’accès aux dernières friches industrielles et ferroviaires
- réserver pour la promenade, voire fermer au public les secteurs découverts de la petite ceinture
- concernant la Seine ou les canaux : végétaliser des secteurs de quai pour l’heure maçonnés, sauver la vie des crapauds aventuriers par des crapauducs sous certaines infrastructures
- dans le même esprit, ménager, pour les animaux, des lieux de passage à double sens à travers le mur d’enceinte du Père-Lachaise

Après la consultation, préparer le Plan Biodiversité

Il s’agit maintenant d’ajouter aux idées qui seront retenues les contributions de la Ville de Paris elle-même.
Au printemps prochain, le Plan Biodiversité passera devant le Conseil de Paris.
Quand il sera accepté, le chantier pourra commencer.


DIMANCHE 5 SEPTEMBRE, À 15H00 : CONFÉRENCE-PROJECTION GRATUITE : JARDINS D’EAU NOUVELLE GÉNÉRATION : AGRÉMENT & DÉPOLLUTION

arton2794bd88d.jpg

Élément décoratif et symbolique, l’eau joue un rôle important dans les espaces verts. Mais au-delà des aspects esthétiques, les concepteurs l’intègrent aujourd’hui dans le schéma général de gestion écologique des jardins : récupération de l’eau de pluie, plans d’eau permettant l’épuration de l’eau non potable, richesse de la faune et de la flore liées aux milieux humides.

I. HISTORIQUE ABRÉGÉ DES JARDINS D’EAU II. NOUVEAUX JARDINS D’EAU 

A. donner un coup de pouce à la biodiversité B. récupérer les eaux des toitures C. dépollution biologique des eaux souillées 

III. PERSPECTIVES ET CONCLUSIONS : une nouvelle légitimité des espaces verts

rendez-vous à la salle de projection du Pavillon du Lac du Parc de Bercy (Paris, 12e)


LE PROGRAMME EUROPÉEN NATURA 2000

Le programme européen Natura 2000 constitue un réseau de sites identifiés pour la rareté ou la fragilité des espèces animales et végétales et de leurs habitats.

voir les articles consacrés aux sites Natura 2000 des différents départements de l’Île-de-France :

- sites Natura 2000 du département des Seine-et-Marne (77)
- sites Natura 2000 du département des Yvelines (78)
- sites Natura 2000 du département des Essonne (91)
- sites Natura 2000 du département de Seine-Saint-Denis (93)
- sites Natura 2000 du département des Hauts-de-Seine (92)
- sites Natura 2000 du département du Val-de-Marne (94)


LES VAUX DE CERNAY (78) : PRENEZ VOS AQUARELLES !

Les Vaux de Cernay constituent un site remarquable, situé dans le périmètre du Parc Naturel Régional de la Haute Vallée de Chevreuse, sur les communes d’Auffargis et Cernay-la-Ville (route départementale D24, très pittoresque mais dangereuse par endroits et notamment dans les courbes, et pas qu’à cause des nombreuses motos).

La partie la plus touristique du site s’étend sur environ cinq kilomètres et comprend les étangs et les ruines de l’ancienne abbaye cistercienne de Cernay.

GÉOLOGIE

Il s’agit d’un vallon étroit, creusé par le Ru des Vaux, dans un paysage de dalle de grès effondrée en chaos, à cause des sables de Fontainebleau dégoulinés par en-dessous. Les sables constituent un dépôt marin très épais, d’époque Oligocène.
Au-dessus de la dalle de grès (initialement de l’ordre de 5 m d’épaisseur), présence de meulière.
Le fond du paysage, sur lequel coule le Ru de Vaux, au-dessus d’un socle de craie, est en argile (argile rouge vue près du Canal de Port-Royal-des-Champs ?).
Dans le sens de l’écoulement, le ru traverse le domaine de l’Abbaye des Vaux-de-Cernay, forme un vaste étang (tout en longueur) et redevient ru, après de nombreuses cascatelles (on entend parfois « cascades » mais c’est vraiment un trop grand mot) appelées « bouillons de Cernay ». Sur le parcours, plusieurs moulins, dont un en-dessous de la route-barrage qu’on traverse dans le secteur des auberges.

ÉCOLOGIE & BIODIVERSITÉ

Les pentes escarpées du vallon sont couvertes de forêts, notamment de chêne, constituant des bois domaniaux gérés par l’ONF. Massacrés par l’ONF, au vu de la coupe qui se prépare près de l’étang…

Avec ses étangs, prairies et friches humides, roselières et forêts marécageuses, le site des Vaux de Cernay est d’un intérêt écologique supranational (espèces végétales protégées).
Les travaux de restauration menés par le Parc Naturel Régional et les communes, ont permis de retrouver une riche population piscicole (gardons, perches, tanches, carpes).
Près de l’étang, population jamais vue ailleurs de Sorbier des Oiseleurs Sorbus aucuparia ROSACÉES très hauts ! Secteurs marécageux et de tourbières (sphaigne).
Grèbes huppés vus sur l’étang.

ART

Prenez vos aquarelles ! Ce site constitue un paysage pittoresque qui a séduit au cours de la seconde moitié du xixe siècle des peintres qui travaillaient en plein air sur le motif et logeaient dans de conviviales auberges, « Chez Léopold » ou « Au Rendez-vous des Artistes ».
Les peintres de l’école de Cernay sont peu connus. Leur chef de file était Léon Germain Pelouse auquel un monument, dû au sculpteur Falguière a été dédié (situé près de la digue de l’étang de Cernay).
Ils seront imités par de nombreux touristes.

LE RU DES VAUX

Le Ru des Vaux prend sa source dans la commune du Perray-en-Yvelines, dans un secteur qui a été aménagé au xviie siècle pour pourvoir à l’alimentation en eau du parc de Versailles. Il constitue l’émissaire naturel de l’étang du Perray, créé en 1684 et dont les eaux étaient détournées vers l’étang de Saint-Quentin.
Il rejoint l’Yvette à Dampierre-en-Yvelines après avoir traversé l’étang de l’Abbaye, l’étang de Cernay et le parc du château de Dampierre dont il alimente les pièces d’eau.
20081019vauxcernayetangev.jpg

À VOIR

  • le château de Dampierre
  • l’abbaye des Vaux de Cernay
    02909736photolabbayedesvauxdecernay1.jpg
    Rattachée en 1147 à l’ordre des Cisterciens, elle devient un hôtel particulier du baron de ROTSCHILD au 19e s.
    On y découvre la salle des Moines et les ruines de l’église abbatiale.
    Dans le parc de 75 hectares, lieu de flânerie, on trouve le colombier de la fontaine Saint-Thibault.
    Aujourd’hui, c’est un établissement hôtelier qui appartient depuis 1989 au groupe « Les hôtels particuliers ».
    On peut aussi le découvrir à l’occasion de manifestations culturelles.

  • S’Y RENDRE

    En voiture.
    Mais possibilité d’accéder à l’Abbaye des Vaux de Cernay avec le Baladobus depuis les gares de Rambouillet et Saint Rémy les Chevreuse !!

    RANDONNER

    Les sous-bois abondants sont parcourus de nombreux sentiers balisés par le Parc Naturel Régional et par une branche du GR1.

  • une boucle de 21 km, en partant du château de Dampierre
  • numriser00079275c0.jpg
    Départ : château de Dampierre en Yvelines : suivre les balises rouges et blanches du GR 1
    passer devant la Maison de fer
    en passant par le site des Vaux de Cernay, poursuivre par le Bois des maréchaux
    après avoir longé l’étang des Vaux de Cernay, suivre le GR dans les bois des cinq cents Arpents
    reprendre ensuite à droite la route forestière des Cinq cents arpents : la suivre jusqu’à la sortie du bois
    prendre ensuite sur la gauche le chemin menant à la Massicoterie
    une fois passée la route D202, le chemin à droite conduit à un carrefour : il faudra prendre la 2e à droite
    traverser Champ Romery, avant de pénétrer dans un bois et retrouver les balises rouges et blanches du GR 1 sur la gauche entre 2 clotures
    poursuivre sur ce chemin avant de prendre à droite pour rejoindre la Maison de Fer (gîte d’étape du GR1)

  • une boucle de 13 km
  • Il y un joli petit circuit pédestre de 13 km, entre Auffargis et Cernay la Ville, offrant notamment la découverte des cascades des Vaux de Cernay et un détour à la ferme des Vallées et quelques vues sur les vestiges du passé de l’abbaye des Vaux de Cernay :
    randovauxdecernaycircuit20090308.jpg

    VISITER L’ABBAYE DES VAUX DE CERNAY

    Week-ends et jours fériés.

    tarifs :

    • visite libre : adultes : 6 € ; enfants de 5 à 12 ans : 3 € ; enfants de moins de 5 ans : gratuit

    • visite guidée (dimanche) : adultes : 8 € ; enfants : 5 €

    • forfait visite libre + salon de thé : inclus le droit d’entrée + une assiette de pâtisseries et une boisson chaude ou froide non alcoolisée : 15 €.

    • forfait visite guidée + salon de thé : dimanche : inclus le droit d’entrée de la visite gudiée du Domaine + une assiette de pâtisseries et une boisson chaude ou froide non alcoolisée : 18 €.

    contact :

    01 34 85 23 00
    cernay@leshotelsparticuliers.com


    SITES NATURA 2000 EN SEINE-SAINT-DENIS (93) : LES SEULS TERRITOIRES FRANçAIS SITUÉS EN MILIEU URBAIN

    Localisés dans un territoire densément urbanisé et industrialisé, ils prennent en compte une dimension nouvelle : la biodiversité urbaine.

    L’ensemble est constitué de 14 parcs et forêts et concerne 19 communes :

  • Parc départemental de la Courneuve
  • Parc départemental de l’Île-Saint-Denis
  • Parc départemental du Sausset
  • Bois de la Tussion
  • Parc départemental de la Fosse Maussoin, à Clichy-sous-Bois
  • Parc départemental Jean Moulin – les Guilands
  • Parc départemental de la Haute-Île, à Neuilly-sur-Marne
  • Promenade de la Dhuis
  • Plateau d’Avron
  • Parc des Beaumont, à Montreuil
  • Bois de Bernouille, à Coubron
  • Forêt de Bondy
  • Parc forestier de la Poudrerie nationale à Sevran-Livry
  • Le Bois des Ormes
  • Cet ensemble départemental constitue une Zone de protection spéciale depuis avril 2006. Il s’agit de la protection de 21 espèces d’oiseaux listées dans l’annexe I de la Directive oiseaux (c’est-à-dire les espèces les plus menacées d’extinction), qui fréquentent de façon plus ou moins régulière les parcs et forêt de la Seine-Saint-Denis. Parmi ces espèces menacées on peut signaler la présence des espèces suivantes :

  • Busard cendré (Circus pygargus), Gorge-bleue à miroir (Luscinia svecica) & Pie-grièche écorcheur (Lanius collurio) : espèces à étape migratoire ;
  • Busard Saint-Martin (Circus cyaneus) : espèces en hivernage ;
  • Butor étoilé (Botaurus stellaris) & Hibou des marais (Asio flammeus) : espèces à zone d’hivernage et étape migratoire ;
  • Blongios nain (Ixobrychus minutus), Bondrée apivore (Pernis apivorus) : espèces à zone de reproduction ;
  • Martin-pêcheur d’Europe (Alcedo atthis) Pic noir (Dryocopus martius) : espèces résidentes

  • 1...34567

    valdefontes |
    cibie2 |
    DBZ Collection |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Passionvtt77
    | GÎTES ET CHAMBRES D'HÔTES A...
    | Aux petites mains.