visite guidée des parcs, jardins et paysages de Paris


Archive de la catégorie

Liste des articles dans la catégorie 0. NOS RENDEZ-VOUS.

L’ARBRE, TOIT DES PLANTES : conférence-projection de Paul-Robert TAKACS

Sequoiadendron giganteum

Les arbres : des plantes pas tout à fait comme les autres, puisqu’ils détiennent tant de records. Parmi eux, celui des plantes les plus élevées, puisque les plus grands culminent, à quelques 115 m. L’un de leurs secrets ? La lignine, cette substance qui est l’essence même du bois des arbres. Est-ce cependant un parfait atout ? Pas si sûr : LA FONTAINE nous avait bien prévenus : puisqu’il ne peut plus plier sous les assauts du vent, un grand Chêne ne peut que rompre !

 

PLAN 

INTRODUCTION : Qu’est-ce qu’un arbre ?

I. PHYSIOLOGIE

1. rôles de l’appareil foliaire

2. rôles de l’appareil racinaire

3. rôles de l’appareil caulinaire

4. Pourquoi les arbres ne sont-ils pas plus grands ?

II. BIOLOGIE

1. des édifices de sucres et de bois

2. une sexualité tardive : un délai qui s’explique

3. capacités de multiplication végétative et forte vitalité

4. un rythme de fonctionnement annuel

III. ADAPTATIONS ECOLOGIQUES

1. trop d’eau ou pas assez

2. sols pauvres & sols acides

3. sols basiques & sols salés

4. ombre & lumière

IV. ÉCOLOGIE : ARBRES ET MILIEU SOUS INFLUENCES RÉCIPROQUES

1. comment les arbres influencent le climat

2. rapports avec les sols

3. rapports avec les nappes phréatiques

4. action des arbres sur la lumière

5. action des arbres sur l’atmosphère

V. ARBRES & BIODIVERSITÉ

1. constituer des sols riches

2. le logis et le couvert pour de nombreux animaux

3. supports des plantes grimpantes & protection des plantes d’ombre fraîche

4. exemple de la biodiversité d’un chablis

CONCLUSION : Les arbres sont-ils dans une impasse évolutive ?

PROLONGEMENT : l’arbre à Paris


PROTECTION DES ESPECES, PROTECTION DES ESPACES : conférence-projection de Paul-Robert TAKACS

Comment protger un petit oiseau

Comment protéger une espèce ?

La question, en apparence simple, appelle souvent une réponse à côté : trop souvent, c’est son habitat, ou « seulement » la qualité de ce milieu dont elle n’est qu’une composante, qui s’étaient dégradés. Le nombre d’institutions, organisations et associations de protection de la nature met en évidence la difficulté qu’il y a à protéger la biodiversité – a fortiori des plantes et des animaux menacés de disparition.

Des conventions plus ou moins locales prennent le relais des lois nationales ou internationales, pour assurer une continuité et une logique de protection efficaces.

On protègera moins une espèce que le fonctionnement d’un ensemble d’espèces, dans leur milieu.

PLAN

INTRODUCTION : la biodiversité 

I. complexité des questions de protection

A. Protéger, mais de quoi ?

B. Que faut-il protéger exactement ?

C. Comment protéger ? 

II. diversité des acteurs et des dispositifs 

A. De l’échelle internationale à l’échelle nationale

B. De l’échelle supra-nationale à l’échelle nationale

 

C. De l’échelle nationale à une échelle plus locale

D. L’échelle régionale

E. L’échelle parisienne

CONCLUSIONS 

bibliographie sommaire

CHABAUD Catherine, Préserver la mer et son littoral, Éditions Glénat, 2008

CHARVOLIN Florian, L’invention de l’environnement en France : chroniques anthropologiques d’une institutionnalisation, Éditions La découverte, 2003

DALLOZ (éditeur), Code de l’environnement, 2007

DESMOULIN Gil, La communauté européenne et la protection des espaces naturels : des financements européens au service de l’action locale, Éditions des Presses universitaires de Limoges, 2001

FETTERMAN Georges, La nature en Île-de-France, Éditions Delachaux et Niestlé, 2007

FROMAGEAU Jérôme et al., Protection des espaces naturels et histoire du droit Éditeur : Société française pour le droit de l’environnement, 1987

LA DOCUMENTATION FRANÇAISE (éditeur), Guide de la protection des espaces naturels et urbains, 1991

LA DOCUMENTATION FRANÇAISE (éditeur), Conservation de la biodiversité et politique agricole commune de l’Union européenne : des mesures agro-environnementales à la conditionnalité environnementale, 2007

MIOSSEC Alain, Les littoraux : entre nature et aménagement, Éditions Armand Collin, 2004

web 

- Biodiversité : http://www.ile-de-france.environnement.gouv.fr/profilenvironnement/2thematique/1biodiversite 

- Union Internationale pour la Conservation de la Nature : www.iucn.org

- Comité français de l’UICN : www.uicn.fr 

- Commission européenne > volet Natura 2000 : http://www.europa.eu.int/comm/environnement/nature/natura.htm

- Ministère de l’écologie et du développement durable dédié à Natura 2000 : http://www.natura2000.ecologie.gouv.fr
- Parcs naturels nationaux : www.parcsnationaux.fr

- Institut Français de l’Environnement : www.ifen.fr 

- Fédération des parcs naturels régionaux : www.parcs-naturels-regionaux.tm.fr

- Conservatoire du littoral et des rivages lacustres : www.conservatoire-du-littoral.fr 

- Zones Naturelles d’Intérêt Écologique Faunistique et Floristique : http://inpn.mnhn.fr/inpn/fr/biodiv/znieff/index.htm 

- Conservatoires botaniques nationaux : http://www.ecologie.gouv.fr/-Conservatoires-botaniques-.html 

- Conservatoire Botanique National du Bassin Parisien : http://cbnbp.mnhn.fr/cbnbp/ 

- Espaces verts parisiens et gestion écologique : www.jardins.paris.fr


ADAPTATIONS DES PLANTES AUX MILIEUX HUMIDES DANS LES SERRES D’AUTEUIL

Les adaptations des plantes à un excès d’humidité sont très diversifiées, a fortiori dans les régions tropicales-équatoriales, où la saison des pluies posent certains problèmes :

  • - le Nymphaea vit les pieds dans l’eau mais ses fleurs restent aériennes
  • - certaines racines aériennes des Figuiers banyans des forêts équatoriales, en plus d’être respiratoires, viennent jusqu’au sol et deviennent des troncs supplémentaires, capables d’étayer ces grands arbres sur les sols meubles
  • - le palétuvier est doté de racines qui le supportent sur des échasses, au-dessus de la surface de l’eau
  • - les épiphytes de différentes forêts humides, vivent de l’humidité atmosphérique, d’une réserve d’eau qu’ils sont pour certains capables de constituer, voire des animaux qui s’y noient
coeur d'un Neoregelia faisant réserve d'eau, lieu de vie et de mort de larves de moustiques (image Roseline MANIERE)

coeur d'un Neoregelia faisant réserve d'eau, lieu de vie et de mort de larves de moustiques (image Roseline MANIERE)

  • - sans oublier les cas des Pothos, Philodendrons

RANDONNÉE À VÉLO AU BOIS DE VINCENNES

RANDONNÉE À VÉLO AU BOIS DE VINCENNES dans Bois de Vincennes (12e) 215483_212938045401223_2110466_n-300x225

Le circuit permet notamment de revoir l’histoire du bois, par le Château de Vincennes (commencé à l’époque médiévale et remanié à l’époque classique), la cascade du Lac des Minimes (symbole des travaux haussmanniens) et l’ancien jardin d’agronomie tropicale (coopération nord-sud et développement durable, sur fond d’exposition coloniale).


conférence-projection PLANTES INVASIVES : DANGER ?

Phytolaque d’Amérique, Renouée du Japon, Myriophylle du Brésil…

Souvent amenées par l’homme, de manière involontaire ou intentionnellement (pour l’agrément de ses jardins, ses industries…), des espèces végétales exogènes s’établissent dans nos écosystèmes.

Après des débuts timides, l’envahissement peut faire tache d’huile : les conséquences se multiplient et, parfois, s’aggravent. Pour l’homme, leur présence peut entraîner de graves difficultés, notamment économiques ou de santé. Pour l’environnement, en revanche, les plantes invasives sont désormais unanimement considérées comme la seconde source de perte de biodiversité, après la destruction volontaire des milieux.

Comment réagir ?

Le Mimosa, Acacia dealbata (FABACEAE) : plante invasive en Provence (dessin Paul-Robert TAKACS)
Le Mimosa, Acacia dealbata (FABACEAE) : plante invasive en Provence (dessin Paul-Robert TAKACS)

 

PLAN

Introduction : les biomes, héritages de l’histoire de la terre

1. définition

2. aire de répartition naturelle d’une espèce

3. causes des invasions

4. conséquences des invasions

5. éliminer ou pas ?

6. méthodes d’éradication

7. invasives : et alors ?

 

BIBLIOGRAPHIE

collectif, Plantes et animaux envahissants, Éd. Fayard, 2005

MULLER Serge, Les espèces végétales invasives en France : bilan des connaissances et propositions d’actions, in Rev. Écol. (Terre Vie), Suppl. 7, 2000

VITOUSEK P. M. et al., Introduced species : a significant component of human-caused global change in New Zeeland, Journal of Ecology n°21 : 1-16, 1997

 


12345

valdefontes |
cibie2 |
DBZ Collection |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Passionvtt77
| GÎTES ET CHAMBRES D'HÔTES A...
| Aux petites mains.