visite guidée des parcs, jardins et paysages de Paris


  • Accueil
  • > 12e arr.
  • > LE PARC DE BERCY (Paris 12e) : LE SOUVENIR DES ENTREPÔTS À VIN QUI ALIMENTAIENT TOUT PARIS
Accueil | »

LE PARC DE BERCY (Paris 12e) : LE SOUVENIR DES ENTREPÔTS À VIN QUI ALIMENTAIENT TOUT PARIS

création : 1993 > 1997
conception : architectes : Bernard HUET, Madeleine FERRAND, Jean-Pierre FEUGAS, Bernard LEROY ; paysagistes : Ian LE CAISNE et Philippe RAGUIN

vignedebercy.jpg

C’est à l’époque romaine qu’on commença à planter des vignes à Lutèce : au 13ème siècle, Paris abritait donc l’un des plus grands vignobles d’Europe !

Sous Louis XIV, s’ouvrit à Bercy le premier entrepôt de vin, qui marqua le début de trois siècles d’activité ininterrompue.

Au 19e s., le négoce était florissant. À cette époque, Bercy était le plus grand centre mondial de négoce en vin et spiritueux ! Les marchands de vin étaient appâtés par l’alliance de deux avantages : la proximité de la Capitale et l’absence de taxes, puisque le « cellier du monde » était situé en dehors des limites de Paris. Ils faisaient venir le vin par bateaux sur les quais de la Seine, et par wagon-citerne, depuis la gare de la Rapée aujourd’hui disparue. Les rues pavées dévoilent encore leurs rails qui permettaient la circulation des wagons-citernes.

Bercy était appelé le « joyeux Bercy », car le tout Paris populaire et mondain se pressait dans les guinguettes qui avaient investi les bords de Seine. Le vin, qui était bien moins cher qu’à Paris, coulait à flots au Rocher de Cancale, aux Marronniers et au Soleil d’Or. Les dimanches et les jours de fêtes, des attractions animaient son rivage. On y organisait des joutes, on y tirait des feux d’artifices…

C’était une vraie ville dans la ville. De nombreux métiers s’y côtoyaient : négociants, tonneliers, charretiers, pompiers, assistantes sociales… On pouvait aussi y croiser le « jaune d’œuf », surnom donné à l’homme qui était chargé de revendre les jaunes d’œufs dont les blancs étaient utilisés pour la clarification du vin.

Avant de cesser dans les années 1950, l’activité des entrepôts commença à décliner au 20e s., avec la destruction des fortifications de Thiers (1920-1929) qui fit disparaître une partie des entrepôts, le succès du chemin de fer et l’évolution des techniques de stockage. Mais les rue alentours résonnent encore du souvenir des anciens entrepôts : rue de Pommard, rue de Chablis, rue de Mâcon…

Plan de l'ancien village de Bercy

Plan de l'ancien village de Bercy

Trois anciens bâtiments vinicoles ont été conservés. Disséminés aux quatre coins du parc, ils entretiennent la mémoire du lieu tout en animant ses allées fleuries :

  • la Maison du Lac était l’ancien poste des gardes de l’entrepôt. Elle propose des expositions temporaires consacrées aux jardins, ainsi que des conférences-projections, de novembre à mars, sur des sujets touchant à l’art des jardins et aux plantes
  • la Maison du Jardinage, ancien bureau de perception des taxes, est aujourd’hui un lieu de conseil pour les néophytes et les amateurs de jardinage qui peuvent s’adresser à des spécialistes ou s’instruire dans la bibliothèque spécialisée. Elle présente des expositions temporaires, organise des cours de jardinage le samedi, et permet aux enfants de découvrir le monde du jardinage, dans le potager, les ateliers et la serre pédagogique
  • le Chai de Bercy, qui abritait une chaîne d’embouteillage, est un autre lieu d’expositions. Mais vous découvrirez aussi l’Orangerie, qui, lorsqu’elle n’accueille pas les végétaux du parc, présente elle aussi des expositions, du mois de mai au mois d’octobre.
  • Pour perpétuer le souvenir de ce passé vinicole, une vigne (400 ceps) a été plantée, qui donne lieu chaque année à des vendanges.

    parcdebercy.jpg


    Laisser un commentaire

    valdefontes |
    cibie2 |
    DBZ Collection |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Passionvtt77
    | GÎTES ET CHAMBRES D'HÔTES A...
    | Aux petites mains.